La plume de Wara

Nouveauté

25,00 €

Voyage imaginaire en terre amérindienne

Peintures 

Véronique DUBOIS
Texte et récit 

Sophie KOECHLIN
Musique et flûtes 

Uña RAMOS
Guitares 

Bruno Ulysse PAUVAREL

Dès 5 ans

C’est l’histoire que la maman indienne raconte à sa toute petite fille : "Juan, le fils du Soleil, vint au monde dans un village blotti au coeur des montagnes andines, à l’ombre des pics enneigés que frôlent parfois les ailes des condors... ».

A cet instant, une étoile minuscule se mit à briller si fort que Juan comprit : « Voilà le signe que je cherche. Cette étoile me conduira là où je dois aller.»

« Voici l’histoire que murmure parfois le vent de l’Ouest, le vent sauvage et libre qui tord de son souffle puissant les cimes des arbres et incline sur son passage les hautes herbes des plaines de l’Amérique».

 
Écouter un extrait

 
Voir plus

Dans ce livre d’artistes, qui enchantera ceux que passionne le monde amérindien, la fiction et la réalité se mêlent pour raconter la belle histoire d’une petite fille nommée Wara  (Étoile dans la langue de son père), née du voyage initiatique d’un musicien des Hauts Plateaux andins parti à la rencontre des peuples du nord de l’Amérique...

Le récit, lu par l’auteur et mis en musique par un magicien des flûtes andines, à été écrit à partir des peintures naïves d’une artiste qui puise son inspiration et sa force dans la représentation symbolique de la nature et des peuples nomades, en particulier amérindiens.

Ce premier livre de Véronique Dubois réunit des peintures acryliques sur papier et sur bois (grands formats). Ancienne élève des Beaux-Arts de Besançon, l’artiste vit et travaille en Haute Saône. Elle connait bien la vie et la culture des peuples amérindiens, qu’elle aime passionnément et dont elle a partagé la vie au Canada. Le père de sa fille est un musicien bolivien.

Beau texte poétique et documenté, écrit avec l’intelligence des yeux par Sophie Koechlin qui interprète son texte avec la simplicité et la justesse de ton des grands lecteurs qui aiment lire à voix haute et faire partager leurs émotions. Nourrie depuis l’enfance de folklore amérindien, de rêve américain et de musique, artiste peintre et écrivain, elle écrit et adapte des livres pour la jeunesse. Elle écrit aussi des chansons et a enregistré des émissions pour la radio. 

Magie des flûtes d’Uña Ramos, l’un des derniers grands musiciens des Andes né en 1933 à Humahuaca, un village perché à 3000 mètres d’altitude sur les Hauts Plateaux andins d’où viennent toutes les flûtes des Andes (quena, antara, siku). Son père lui a donné sa première flûte à l’âge de 4 ans et, comme le héros de LA PLUME DES ANDES il fut un enfant prodige avant de devenir un grand musicien de renommée mondiale (El Condor Pasa avec Simon et Garfunkel). La magie de sa musique, vibrante, intemporelle, emprunte de spiritualité et de tendresse, évoque la beauté et le mystère des montagnes de son enfance…

 
Lire un extrait

... Alors, le Maître des Songes lui envoya un rêve extraordinaire…

La tête ornée de plumes, Juan était assis dans un endroit qu’il ne connaissait pas. Il fumait une longue pipe, sa flûte était posée devant lui. Un groupe d’animaux sauvages s’approcha, mais il ne ressentit aucune crainte.

« Sais-tu qui nous sommes ? demanda l’un d’eux.
 Vous êtes le lama, le jaguar, le condor et le puma, les animaux de mon pays.
 Et nous, sais-tu qui nous sommes ?
 Vous êtes, je crois, le bison, l’ours, l’aigle et l’élan, les animaux des pays du nord... 

... Biche-Egarée fit préparer la hutte ronde destinée au rituel demandé par son père. Juan s’y installa avec son compagnon. Mêlée aux senteurs de la sauge, la vapeur qui se dégageait des cailloux brûlants enroba leurs corps tandis qu’ils chantaient et priaient. 

... On dressa une immense tente autour de l’Arbre Sacré* aux branches décorées de tissus de toutes les couleurs. On dansa durant quatre jours et quatre nuits ; les femmes soufflèrent dans leurs sifflets, les hommes battirent les tambours. L’énergie lumineuse du soleil descendit sur la Terre-Mère et se transmit à ses enfants.  

... Il y eut des chants, il y eut des danses... Pendant les chaudes soirées qui suivirent, on parla, on but et on rit, et Juan mêla sa musique à celle de ses amis. Il y eût des jeux, de longues promenades au clair de lune, et surtout, le sourire de Biche Egarée qui ne quittait plus le musicien. 

 ... Juan est reparti.

Biche Egarée pense souvent à lui. Elle l’imagine, parcourant les vallées et les forêts, et quand elle a trop de chagrin, elle caresse la plume qu’il lui a confiée pour son enfant. 
Dès le matin, elle se tresse les cheveux et les attache avec deux rubans, l’un turquoise et l’autre rose. Puis elle y fixe une plume d’aigle. Dans ce geste chaque jour répété, elle met tout son amour, toute sa fidélité pour Juan. 


Au poignet, elle porte un bracelet de minuscules perles rouges et noires, béni par quatre tribus, auquel sont attachées seize fines lanières de cuir entremêlées. C’est un cadeau qu’elle a reçu d’Aigle Souriant afin de les protéger, elle et sa fille. 


... Aujourd’hui, Wara a presque cinq ans et la joie fait briller ses yeux, car elle sait que bientôt, son père viendra les chercher, elle et sa mère, pour les emmener avec lui dans ses montagnes.

 

Donnez votre avis

La plume de Wara

Sophie KOECHLIN

Véronique DUBOIS

ALBUM AVEC CD - Dès 5 ans

Amérindien

Voyage imaginaire en terre amérindienne : « Voici l’histoire que murmure parfois le vent de l’Ouest...»

Donnez votre avis

 
Caractéristiques
Pages48
Hauteurcm
Largeurcm
Couverturecartonnée
Reliuretoile verte
CD21min.
Code-barres - EAN5782916946075

25,00 €

- +

Vous aimerez aussi :